Pourquoi le jeu fait-il autant couler d'encre ? On ne recense plus le nombre d'études, de livres, d'articles, de spécialistes du jeu... On entend un peu de tout et parfois même son contraire : la fameuse dichotomie jeu-travail

Pourquoi fait-il autant vendre ?  Livres, jeux, jouets, un véritable business ! 

J'ai envie aujourd'hui de parler du jeu libre mais aussi du travail, enfin pour souligner que finalement c'est un non-sujet, car jouer EST le travail de l'enfant. Bien sûr, tout dépend de la définition du mot jouer.

Voici la mienne : jouer c'est prendre du plaisir dans une activité, qu'elle ait un but défini ou non, activité choisie ou non.

Autant dire, que le contraire de jouer, c'est : dormir et/ou faire une activité que l'on ahbore

Fin de la dichotomie jeu/travail !

Zoomons un peu plus, et intéressons-nous plus précisement au jeu symbolique car c'est celui-là précisement qui est véhicule toutes sortes de peurs :

  • Perte de temps - non productif
  • Incohérence, jeu loufoque
  • Temps secret
  • Où donc est la frontière entre l'imaginaire et le virtuel ?
  • ...

Bien des questions que l'on se pose. Mais comme souvent, la meilleure règle  suivre est le lâcher prise.

 

Le jeu symbolique est un élément (clé ?) du développement de l'enfant. Totalement libre, décousu, construit ou loufoque, le jeu libre des enfants a de quoi nous désorienter en tant qu'adulte car nous en avons perdu la saveur, les clés et le langage.

Rappelez-vous du "Petit Sauvage" d'Alexandre Jardin qui tente de renouer avec celui qu'il était à 10 ans. Ce roman illustre à merveille les différents transformations qui s'opèrent en nous en grandissant, sans que nous nous en appercevions  (roman phare de mon adolescence). J'ai l'impression d'être comme les papillons : nous avons tous subi une métamorphose, perdu notre essence d'enfance qui parait si proche (32 ans, c'est encore jeune non ?!!) et pourtant si loin !

Quand je regarde mes enfants jouer, je suis souvent interloquée car ils me semblent si différents de moi.

C'est incroyable car sur un court laps de temps, ils peuvent tenir un raisonnment, construire des objets et tout à coup, décident qu'ils sont des oiseaux, robin des bois, dans un bâteau qui coule et au secours je me noie !

Je sais que le jeu symbolique a mauvaise presse auprès des Maria Montessori ou de Freinet car ces pédagogues préféraient le travail réel. J'en suis bien consciente, mais dans le jeu symbolique, il n'y a pas que le faire semblant, il y a aussi l'exploration, la manipulation (et pas forcément avec des jouets mais aussi de vrais outils), le language des émotions qui y sont véhiculées. Je n'ai pas envie pas donner de préférence ni de valeur à l'autre. Les deux sont importants et si les enfants y trouvent un langage, une manière d'être c'est très bien !

En ce moment, mes enfants n'en finissent pas de construire, fabriquer et jouer avec des masques. Ils jouent à se faire peur, à devenir quelqu'un d'autre... Encore et encore !

Notre collection de masques

P1070500

P1070502

P1070517

Masques de carnaval ou de super-héros, 100 % fait main par les enfants.

 

P1070520

P1070522

Masques d'animaux, au graphisme rétro, offerts pour les 3 ans de Tristan

(Dans la forêt des masques de Laurent Moreau)

 

P1070899

P1070906

Masques d'animaux 3 D, grandeur nature, offerts par notre charmante voisine !

 

P1070878

Masques réalisés au Chateau de Breteuil

 

P1070887

Quelques masques réalisés au centre de loisirs ou à la maison

 

Les accessoires

Sans avoir besoin d'une panaplie de déguisements, créer des accessoires simples permet de s'immerger de nouvelles sensations, de nouvelles histoires...

P1070839

P1070847

Salle des costumes du chateau de Breteuil (surperbes !)

 

 

P1070879

 

P1070889

P1070882

Plus modeste, mais tout aussi riches : les accessoires réalisés à la demande et par les enfants !

 

Et nous, les adultes, quelle place pour le jeu ?

Il existe toutes sortes de jeux, et il s'avère que pour moi, jouer avec mes enfants est plaisant. Mais, le plus dur reste de jouer avec eux aux jeux symboliques, car cela demande de nouveau un grand lâcher prise sur :

  • la peur d'être ridicule
  • l'impression de perdre son temps
  • le manque d'envie, le manque d'intérêt
  • ...

De plus, il est difficile de trouver sa juste place pour ne pas entraver le jeu des enfants et surtout ne pas imposer d'objectifs sous-tendus par une orientation du jeu.

Ma démarche consiste donc a souvent me laisser guider par mes enfants : en gros, quand ils font  une cabane ou un "nid" (entendez un tas de couettes, couvertures et coussins !!), je me contente souvent de rester allongée ou assise et de donner quelques repères de temps dans le jeu (c'est le matin, le soir...). Concrètement, je m'arrange pour que ce soit souvent la nuit et j'en profite pour faire une petite sièste !! Mes enfants font le reste mais sont ravis d'avoir une spectatrice !!

Par contre, quand j'entrevois des jeux à visée éducative, je ne le cache pas et cela suit très généralement une demande (type jouer à la marchande, rendre la monaie, etc.).

Certes, je ne peux le faire aussi souvent qu'ils le voudraientt car je ne ne ressents pas le besoin de jouer de cette façon. Il faut donc que je me rende disponible. Mais finalement, c'est très riche en émotions, échanges et cela me fait souvent remonter des souvenirs d'enfance. C'est assez étonnant !!

Je me sens plus à l'aise de les suivre sur des activités de bricolage, arts plastiques, cuisine car j'aime cela. Je leur en propose donc aussi souvent que possible.

Je crois sincèrement que ce qu'ils préfèrent, c'est être avec nous, et de partager des moments d'attention avec nous. C'est bien naturel qu'ils aient envie que l'on participe aussi à leurs centres d'intérêt !

Vivre simplement, travailler, jouer. Etre authentique avec eux et puis, finalement, ne pas toujours se poser des questions !! Dur, quand on aime analyser !!

 

Et les bambins, dans tout cela ?

Les jeux symboliques n'apparaissent pas qu'avec le langage, ils apparaissent dès les premiers regards d'un nourrison à travers l'imitation !

Bien sûr, pas d'univers fantaisiste, d'histoires construites... Mais bel et bien, une exploration singulière de l'environnement. Les sens sont mis en exergue, l'environnement foisonnant est une vraie source de découvertes :

P1070853

P1070925

P1070936

P1070943

 

Comment jouer une heure avec un bambin ? Lui procurer un voile brillant et translucide ! Il fera le reste.

P1070948

P1070949

P1070955

P1070989

 

Que puis-je rajouter d'autre ?

Laissez-vous guider par votre enthousiasme, le jeu suivra !