Il y a tout d'abord cette question que j'ai lancée à mes élèves (de 7-8 ans) en classe : "Les végétaux (les arbres) respirent-ils ?", de fil en aiguille, nous sommes partis de la respiration, de la photosynthèse, de l'oxygène, de l'atmosphère, de l'origine de l'atmosphère, des premiers végétaux... Bref, nous en sommes venus  à parler de la "soupe primitive", puis de l'origine de la Terre et de l'Univers... !!! Nous avons complètement déroulé le chronomètre à l'envers en 5 minutes top chrono dans un jeu de questions-réponses très intéressant, dans lequel je ne faisais d'ailleurs que "passeur de paroles" entre les élèves absolument passionnés par le sujet... Et puis, au bout d'un moment, il y a eu un silence... Trop de questions et pas assez de réponses.

Devinez vers qui se sont tournées toutes ces charmantes têtes ? Vers moi ! Ils venaient de se souvenir de mon existence (je le dis avec grand plaisir, les moments où mes élèves oublient mon existence sont des moments de grâce pour tout enseignant, les enfants étant complètement immergés dans leurs apprentissages !!).  Grosse déception pour eux, car non, je ne leur offrirai pas cette découverte... Pas maintenant ! Mais pourquoi donc ? Promis, en en reparlera, c'est une promesse ! Ils attendront le retour des vacances !

 

Et oui, il me tient à coeur d'offrir à mes élèves toutes leurs réponses à leurs questions, mais pas n'importe comment. Pas sans poésie, pas sans image, pas improvisé de cette manière... Non, la découverte de l'histoire de la Terre est un moment important, un moment offert, et tout comme l'on attend une surprise, on attend les grands récits Montessori... !

 

A 6 ans (c'est une moyenne !), d'après Maria Montessori, l'enfant est entré dans une nouvelle phase. Il est capable de se situer par rapport aux autres, mais aussi dans l'espace et dans le temps. Et surtout, il est désormais apte à entrer dans le monde des idées. Les grands récits s'inscrivent dans ce que Maria Montessori appelait l'éducation cosmique, dans l'esprit des contes cosmogoniques des peuples anciens. Il s'agit de récits mélant sciences, histoire et poésie, récits qui contiennent l'histoire des origines, qui partent de l'infini de l'espace et du temps pour arriver à l'enfant lui-même.

Voici l'ordre chronologique des 5 grands récits :

  • L'histoire de la Terre
  • L'histoire de la vie sur Terre
  • L'histoire de l'Homme
  • L'histoire de l'écriture
  • L'histoire des chiffres

 

Ces récits sont des introductions aux sujets évoqués, ils font appel à l'imagination et au pouvoir d'émerveillement des enfants. Ce sont des histoires vraies mais extraordinaires. Ces récits contiennent une dimension spirituelle car ils aident l'enfant  se sentir relié au monde qui l'entoure, auquel il appartient et ils sèment des graines de conscience... !

 

Pour préparer le premier grand récit que je suis partie du support de l'école vivante "pédagogie Montessorie pas à pas" les grands récits de Vanessa Toinet et Sylvia Dorance, le beau livre de la Terre de Patrick de Wever  (découvert chez Eve Hermann) et mon livre des planètes et des étoiles des éditions Usborne.

J'ai profité d'être seule avec Adrien aujourd'hui pour lui offrir une journée spéciale "premier grand récit".

La mémoire étant directement liée aux émotions, j'ai préféré préparer une petite mise en scène pour que ce moment reste gravé autant que je le pouvais. Nous nous sommes installés dans la plus petite chambre, la pièce n'était éclairée que par une bougie et du planétarium offert pour ses 5 ans.

Le récit... poursuivi par une lecture des autres livres documentaires aux illustrations magnifiques et tellement parlantes !

P1120264

P1120266

P1120267bis

 

Adrien a commencé à dessiner ce qu'il a compris du grand récit, notamment l'Hadéen, le bébé Terre, la planète de feu, celle des origines, la création de la lune, et la structure interne de la Terre...

P1120292bis

P1120293bis

 

La séance s'est poursuivie par  une expérience liée au volcanisme de la jeune planète Terre... Volcan d'argile, vinaigre, grenadine, bicarbonate de soude...

P1120257bis

P1120275

P1120280

P1120281

P1120282

Il faut bien sûr préciser qu'un volcan n'entre pas en éruption parce que quelqu'un y verse du bicarbonate de soude !! J'ai parlé du refroidissement encore en cour de la Terre, chaleur interne qui s'évacue notamment par les volcans...

 

La deuxième expérience portait sur les densités pour tenter de comprendre pourquoi le fer s'est concentré dans le noyau de la Terre (et qui nous fournit notre champ magnétique). Je me suis tout simplement inspirée de la J'aavec de l'huile, de l'eau et du miel (qui offre l'avantage d'être moins miscible que le sirop par exemple).

 

P1120297bis

P1120304bis

P1120310bis

P1120311bis

P1120317bis

J'ai tout de même proposé du sirop pour le visuel bien coloré !!

 

Pour conclure sur cette première journée de grand récit, elle a été très appréciée pour les expériences qui en ont découlées. Pour le grand récit en lui-même, il ne s'agit que d'une introduction et il est nécessaire d'y revenir, de varier les supports afin de s'approprier ces connaissances assez mystèrieuses mais tellement importantes... Savoir d'où l'on vient...

 

Le sujet de l'univers est assez récurrent chez les enfants, et nous avions déjà mené un petit projet à 2 (Adrien et moi) il y a 2 ans. Lui à l'illustration, moi au texte, largement emprunté à Hubert Reeves. Vous pouvez le voir ICI !! Ce livre est relu régulièrement avec autant d'émotions et de bons souvenirs de ce travail à 4 mains.