P1120787bisCrédit photo : Adrien 6 ans

Le brouillard vu à hauteur d'enfant...

NOVEMBRE

Suite du feuilleton "Les trésors de la cuisinière"

"L'hiver vient : les jours diminuent ; mais les dîners s'allongent prodigieusement, qui est-ce qui oserait s'en plaindre ? La viande de boucherie, la volaille et le gibier sont choses excellentes à cette époque ; il ne faut donc pas s'étonner qu'on est fait de la Saint-Martin, qui tombe le onzième jour de ce mois, une fête de table (Rabelais dirait le mot propre, mais aujourd'hui l'on est moins hardi). Le cochon, qui s'est tenu à l'écart depuis Pâques, revendique et recouvre tous ses droits au hommage des estomacs bien constitués.

 

Le poisson, et particulièrement la marée, sont de plus en plus triomphants, et les modestes harengs, que peu de gens estiment à leur juste valeur, viennent prendre une petite part à ce triomphe des habitants de l'empire des eaux, paisibles et conquérants dont la domination est douce et bienfaisante.

 

Les légumes sont à peu près ceux du mois précédent ; les fruits ont diminué ; il n'y a plus que les poires, les pommes d'hiver et le raisin savamment conservé. Mais les confitures offrent une ressource immense, une mine inépuisable. Enfin, l'ère des conserves de toute espèce commence ; heureux ceux qui ont songé à l'avenir et qui dans les joies du présent ont fait une part pour les joies futures ! La saison des bals s'ouvre ; le règne du champagne commence. Le soleil est rare et pâle, mais qu'importe, on dîne mieux aux bougies."

 

P1120797bis

P1120803bis

P1120809bis

P1120816

Au-delà de toutes ces considérations culinaires, novembre est par excellence le mois du dépouillement, du renoncement. Le mois le plus wabi sabi, j'en parle un peu ici, pour reprendre ce concept japonais où l'esthétique de l'usure et du temps qui passe.

Celui où la nature se prépare doucement à son repos hivernal, après la luxuriance d'octobre et de son bouquet de couleurs flamboyantes. Autrefois, au temps jadis !, le 1er novembre marquait le premier jour de l'année. Plus récemment, la Toussaint signait le retour des manteaux dans la garde robe, le retour des pantalons et l'abandon des culottes courtes pour les garçons.

Novembre, et sa lumière pâle. Novembre, et son souffle de vent. Novembre, et ses feux de bois. Novembre...