P1000863

Je sors d'un rendez-vous avec la maîtresse de Tristan (4 ans), qui était aussi l'ancienne maîtresse d'Adrien... Je suis à la fois émue par le regard qu'elle porte sur mon fils mais aussi triste parce que j'ai entendu.

Petit compte-rendu :

"Tristan est un enfant atypique, solitaire, qui aime jouer et s'imaginer son monde (bon, là, je me reconnais, j'étais comme lui), mais il peut être atypique dans son comportement, à rechercher le regard de l'adulte, quitte à faire l'inverse de ce qu'on lui demande. Il fait très bien son travail, il est très pertinent mais son comportement peut heurter d'autres adultes. Les enfants atypiques sont très demandeurs et la relation que l'on établie avec eux est très riche. Il est très attachant. " (ouf, du positif).

Tristan est l'enfant sur qui on pourrait déjà écrire tout un roman. Nous avons déjà collecté tellement d'anecdotes que nous pouvons tenir une soirée à ne parler que de lui,  chercher à comprendre, trouver des solutions, des réponses à son comportement. Indépendant, jaloux, câlin, impressionnant dans ses prouesses sportives (enfin, moi il m'impressionne !), exigeant, perturbateur auprès de ses frère/soeur, une mémoire...

L'enfant du milieu... L'enfant qui nous questionne le plus, celui qui...

 

P1000842

Mais bon, l'entretien n'étant pas terminé, voilà que nous sommes passés au tour d'Adrien. Atypique lui aussi... Mais différemment. Je cite : à rechercher la connivence des adultes, avec son petit sourire de joie. Elle ne doute pas de sa réussite scolaire future. Bon, c'est déjà ça.

 

Après tout ces paroles échangées, je suis bien sûre toute remuée. Car la première chose que je me demande bien sûr c'est :

Qu'est-ce que je fais de travers ? Est-ce ma faute (ma très grande faute) ?

 

Bon, je reprends mon souffle...

Suis-je responsable du tempérament de mes enfants ? Non

Suis-je responsable de l'éducation de mes enfants ? Oui. mais à priori, ce ne sont pas les bonnes manières qui sont en cause mais un certain refus d'un conformisme au grand groupe.

Suis-je responsable de l'ambiance familiale dans laquelle mes enfants évoluent ? Oui, en partie.

Suis-je responsable des axes et priorités de vie que l'on voudrait voir émerger chez nos enfants ? Oui, en étant exemplaire à ce niveau là.

 

P1000861

Mais je dois avouer qu'il me donne du fil à retordre, ne serais-ce qu'à notre dernière sortie au cirque Grüss où nous avons du sortir avant la fin du spectacle car il s'est... échappé. Oui oui, heureusement pas dans la foule, mais il avait l'idée fixe de demander un jouet aux vendeurs à la sauvette (qui vendaient des bâtons phosporescents). Du coup, il en a vu un tout en bas et s'est levé et est parti... rattrapé vite fait avant que je ne le perde de vue parmi des milliers d'autres enfants.

D'autres anecdotes, j'en ai  la pelle, mais aussi des belles, des savoureuses qui se finissent bien, où l'on voit son bon coeur.

 

Je ne sais pas quelle étiquette se cache derrière ce mot atypique, mais à près tout dois-je vraiment le savoir ? Ais-je besoin d'une étiquette, d'un diagnostic pour m'aider dans ma réflexion ? Non, pas vraiment. Mais bon, ça me donne bien envie de creuser ne serait-ce que pour limiter l'invasion de cheveux blancs, trouver des clés.

 

Voilà, le petit coup de blues du matin... Tout n'est pas toujours facile, j'aimerais bien avoir une baguette magique de temps en temps. Mais comme dirait ma maman, garde toujours confiance en tes enfants, c'est le plus important.