La pelote de galets

Un jeu mathématique, mais pas que…

Prologue

Prenez des galets, quelques uns… Touchez-les, ils sont si lisses, et si vieux. Ils portent en eux une si longue histoire : comprenez-les, soulevés de la croûte terrestre, ils se sont hissés jusqu’aux plus hauts sommets, ont frôlés le ciel, avant de redescendre par une inexorable et lente érosion. Ont parcouru les torrents, ils étaient encore rêches et anguleux, bien plus gros. Ont traversés du pays pour finir par se jeter dans la mer. Et le ressac, encore et encore… Du temps pour se faire polir, pour arriver, si doux, brillants et lisses. De montages sauvages les voilà devenus galets. Chaque pierre porte en elle une histoire qui défie les âges et nous donne le vertige.

 

La pelote de galets

Jouons donc avec des galets. Mais choisissons les bien, petits, plats, doux, clairs ou foncés, avec ou sans veines de quartz blanc. Dessinons dessus : des lignes droites, brisées, des angles droits, obtus, aigus, des courbes, une boucle, des boucles… Une seule règle pour ce tracé sur galet doit présenter un début et une fin. Vous obtiendrez ceci :

 

 

P1070146

Avant d'exposer en quoi des galets peuvent-ils développer des compétences en mathématiques, il me semble important de s'arrêter un peu sur ce que l'on appelle le jeu.

Une question simple aux réponses complexes : Pourquoi l’enfant joue t-il ?

Il est impossible d’établir une réponse unique à cette question car cela fait appel à un ensemble de facteurs sociaux, physiologiques et psychologiques. Je ne peux établir ici un véritable consensus ni un état de l’art sur ce sujet. Je vous propose donc récent éclairage des neurosciences à ce sujet :

« Ainsi le jeu constitue un entrainement intensif à l’effort ! En outre, il est un des supports essentiels du développement de la mémoire à court terme et, plus encore, à long terme. Toutes les facultés d’attention et de concentration, indispensables pour la vie future de l’enfant, se fondent d’abord sur les connexions cérébrales qui seront développées en jouant. Car la dopamine, l’hormone du plaisir et du désir qui se libèrent dans l’organisme de l’enfant quand il joue, renforce, voire multiplie de manière importante les connexions qui s’établissent entre les neurones et qui construisent toutes ses fonctions. » - Maïté Sauvet – Votre enfant est naturellement doué - 2008

Mais de quel jeu parle-t-on exactement ? Du jeu éducatif, du jeu d’imagination, du jeu de société, du jeu coopératif… Oui, je sais, beaucoup de questions et peu de réponses, mais en deux pages, on fait ce que l’on peut !

 

De l’importance du jeu multiple

« Il faut donner aux enfants, non pas des jeux, mais des structures de jeux » disait Enzo Mari, designer du courant de l’art concret, XXème siècle, créateurs d’albums et jeux pour enfants.

Le jeu présenté ici est un jeu ouvert sur de multiples possibilités que ce soit en jeu libre, d’imagination, ou bien des jeux à règles. Ce jeu est pensé comme une invitation à explorer ses multiples langages (*1), à ouvrir les possibles, établir des connexions entre les disciplines, à explorer sa pensée divergente (ou latérale) qui est l’aptitude à formuler un grand nombre de réponses à une question, à considérer une question sous plusieurs angles (*2).

On pourra y glisser toutes les compétences et les objectifs que l'on veut, avec ce genre de matériaux, chacun pourra y puiser et trouver de nouvelles façons d'y jouer, et c'est tant mieux !

 

(1* : Les 100 langages de l'enfant ; 2* : La pensée latérale de Edward de BONO)

 

De l’importance de l’esthétisme

L’esthétisme fait appel à nos sens d’humains, c’est une invitation. Un jeu doit faire appel aussi bien à notre raison, à notre esprit, à notre logique, mais aussi à nos sens. Le choix et la qualité des matériaux est important car jouer est important. Je pense qu’il convient de ne pas négliger l’impact sensoriel de l’environnement et du matériel sur l’enfant et ses apprentissages. La part de plaisir est importante (voire capitale) dans les connexions neuronales activées lors du jeu (Cf. page 1).

C’est pourquoi, le jeu présenté est réalisé à partir de galets, car ce matériau est naturel, et porte en lui une histoire et de fortes caractéristiques esthétiques (vue, brillant, coloré ou non, le toucher, le poids, l’aspect lisse, doux…).

 

Quel rapport avec les maths ?!

Pour tout vous dire, il s'agit de mon devoir de maths de master : élaborer un jeu mathématiques. Je n'arrivais pas à l'envisager sous une seule règle, un seul objectif... Alors, j'avais noté cette idée dans un coin de ma tête depuis quelques mois : EXPLORING LINE (vive pinterest !!) qui faisait écho au jeu LINE de KOMAGATA.

Alors voici quelques idées qui me sont venues en jouant cette après-midi (toute seule !!) :

Produire ou reproduire des formes géométriques simples à complexes :

 

P1070148

P1070159

 

Algorithmes

P1070151

 

Classements

P1070162 bis

 

Comptage / Numération

P1070157 bis

P1070160 bis

 

Petit parcours

En solo ou à 2 joueurs, avec dé (galets lignes droites) ou sans dé (en piochant différents formes dans ce cas)

Qui arrivera en premier à la pierre d'angle ?

P1070158

 

Jeux d'imagination

P1070168

P1070146

 

Parcours et labyrinthes

P1070169 bis

P1070171 bis

 

Enfin, parce qu'il n'y a pas que les maths dans la vie, on pourra s'appuyer sur ces galets pour construire la notion de "gestion statique de l'espace graphique" de Danièle DUMONT (le geste d'écriture). Construire l'horizontalité et la régularité des espacements.

P1070174 bis

 

Et vous, quelles sont vos idées de jeux ?!!